Le mourre nègre...

Publié le par teresa

Dimanche dernier, rando... promenade dans le Luberon...
Il fait un peu frais au départ, je n'ai pas pris mon bonnet (en fait je ne me souviens pas ou je l'ai rangé !!!) pourvu que ça aille quand même...
En fait ce matin, ma préocupation majeure a été de gérer au mieux la panne de frigo qui m'est tombée dessus... Ce soir en rentrant je sais que je vais devoir cuisiner... pourvu que j'en ai la force !!!!

Me voilà partie, devant nous le Luberon se dresse bientôt et c'est avec plaisir que nous dégustons des yeux ces merveilleux paysages... descente de la voiture et Jérôme me dit :
" Regarde Térésa nous allons là haut..."
Glups !!! jugez plutot :



A ce moment là, mes jambes se mettent à trembler... oula dans quelle galère je me suis encore fourrée ??? Finalement Drucker le dimanche aprem c'est peut etre pas si mal...
Je ne dis rien, je serre les dents et nous voilà partis...
Sur le chemin, le marquage était super brillant, il semblait tout neuf et que fait Jérôme (oui encore lui !!!) il met ses doigts dessus... et devinez quoi, il a retiré toute la peinture... adieu joli marquage.... BRAVO JEROME !!!!!

Nous montons doucement vers ce lieu magique... ça caquète dans les rangs au départ comme toujours et puis tout à coup plus rien... je n'entends que mon souffle; oui lui que j'essaye à chaque fois de dompter mais qui se montre bien réticent le bougre !!!

Ca se passe assez bien, mon souffle semble être docile, mes cuisses tiennent le choc... Colette derrière moi dit :
" tu as le rythme idéal Térésa, c'est super !!!"
Oui sauf que là je lève la tête et que vois-je ????
Un mur... et en plus un pierrier....
Pas le choix, je l'affronte. Le problème dans ce genre de situation c'est qu'on a moins la maitrise de ses pieds, ce sont les pierres qui commandent et elles ne sont pas toujours très sympas !!!!!
J'arrive en haut... défaite, je n'ai plus de voix....( oui ça arrive mauvaises langues !!!)... je me jette sur ma bouteille d'eau et sur ma seconde banane pour essayer de récupérer un peu d'énergie...

Parce que c'est pas fini... non, non, non, on est pas encore arrivé en haut... et pour couronner le tout juste après voilà qu'on redescend... pour mieux remonter ensuite mon enfant !!!
Là je dépose une réclamation... non mais on me fait presque mourir en grimpant et voilà que je redescend pour mourir encore.. Non là je crois que je suis définitivement maso !!!!

Nous déjeunons vers 13 h, le vent s'est levé, on ne lui avait rien demandé à celui là !!!
Nous enfilons tous nos coupes vent, et nous nous blotissons dans un petit coin.... personne ne parle, tout le monde mange pour récupérer les forces perdues ce matin.... Nous repartons vite car nous avons un peu froid.

Sur les crêtes, nous ne resterons pas longtemps (juste le temps de les traverser) le vent nous pousse; ce n'est pas très agréable....
La descente se fera tranquillement.... plus cool que celle d'il y a 15 jours et là je tiens à souligner que je suis devant !!!! (non parce qu'on m'a bien fait remarquer que dans les montées je suis toujours la dernière... de toute façon il en faut bien une non ????)

Au final, nous rentrons sains et saufs ( 650 m de dénivelé positif et la même chose en négatif, 12 kilomètres....) et je me dis que je reviendrai parce que les randos avec rustines et godillots (je fais un peu de pub au club en passant !!!) c'est quand même mieux que Drucker on the TV....

L'avantage aussi c'est que le soir pas besoin de berceuse, les yeux se ferment tous seuls !!!
Merci Jérôme pour cette belle balade !!!!

Publié dans la ouke j'habite....

Commenter cet article

parentscurieux 19/11/2009 20:26



ça donne envie de profiter des derniers beaux jours de beau temps ( qui semblent ne pas vouloir se terminer pour notre plus grande joie), vivement le week end prochain.